Découvrir la région

La Montérégie, une région d'escapades

La Montérégie, dérivé de la forme latine du nom Mont-Royal mons regius doit son nom aux cinq collines qui forment une ligne entre l’île de Montréal et les Appalaches. Ce territoire de 11 000 km2 regorge d’événements historiques qui ont façonné le Québec d’aujourd’hui. Découvrez les richesses des quatre différents secteurs de la région : Suroît, Rive-Sud, Rivière Richelieu et Montérégie-Est.

Crédit : Laurent Lucuix
Crédit photo : Laurent Lucuix

Témoin d’un riche passé

Dès son origine, la Montérégie fut favorisée par ses terres fertiles et par son réseau de voies navigables constitué notamment des rivières Richelieu et Yamaska. La rivière Richelieu traverse la région sur plus d’une centaine de kilomètres, du sud au nord, reliant le Lac Champlain, situé à cheval sur la frontière canado-américaine, au fleuve Saint-Laurent. Afin de renforcer la sécurité du territoire sur cette route privilégiée par les amérindiens et les troupes américaines, plusieurs fortifications (fort Chambly, fort Lennox, fort Richelieu, fort Saint-Jean) seront construites au fil du temps sur les berges du Richelieu.

La rivière Richelieu, voie ayant servi dans le passé au commerce, aux migrations amérindiennes et à des fins militaires, a joué un rôle important dans l’histoire et le développement de la Montérégie, mais également dans celui du Québec et de toute l’Amérique. Pour commémorer ce fait historique, la Route du Richelieu a été créée officiellement en 2012.

Les faits les plus tragiques de l’histoire de la Montérégie se produisent lors des affrontements entourant les Rébellions de 1837-38. Les villages de Saint-Denis-sur-Richelieu et Saint-Charles-sur-Richelieu seront le théâtre de violents combats opposant les Patriotes aux troupes anglaises du général Colborne.

Malgré ces épisodes sombres de son histoire, la Montérégie est un lieu exceptionnel de rencontres et d’échanges entre diverses cultures. Pendant de nombreuses années, Canadiens, Irlandais, Écossais, Anglais et Américains se côtoieront sur les terres qu’ils cultivent. En Montérégie, comme dans d’autres régions du Québec, la proximité de ces différentes cultures favorisera l’éclosion d’une culture qui lui est propre. Riche de son histoire, la région possède désormais une des mosaïques  culturelles les plus diversifiées au Québec.

Canal-de-Chambly
Crédit photo : Lieu historique national du Canal-de-Chambly

Fière de ses innovations

À partir de la seconde moitié du 19e siècle, la construction du canal de Chambly et des écluses entraînera une intensification des échanges commerciaux, particulièrement avec les états du Vermont et de New York qui bordent le territoire au sud.

La région a également vu naître le premier chemin de fer canadien entre La Prairie et Saint-Jean-sur-Richelieu ainsi que le premier chemin de fer international entre Longueuil et Portland.

Profitez d’une balade en voiture près des frontières américaines pour découvrir le plus vieux pont couvert au Canada, à Powerscourt, construit en 1861. C’est également dans ce secteur de la Montérégie, le Suroît, que l’on creusa le premier canal en Amérique du Nord, à Coteau-du-Lac.

La Montérégie est très fière d’avoir sur son territoire deux Réserves mondiales de la biosphère, la Réserve mondiale de la biosphère du Lac-Saint-Pierre dans le secteur de Sorel ainsi que la Réserve de la biosphère du Mont Saint-Hilaire. Reconnues par l’UNESCO, les réserves mondiales de la biosphère sont importantes sur le plan écologique, car elles oeuvrent à la promotion du développement durable et à la conservation de la biodiversité.

La Route des cidres
La Route des cidres

Riche par son terroir

La Montérégie vous invite à de savoureuses découvertes! Les producteurs de la Montérégie, passionnés et fiers de leur savoir-faire, vous ouvrent leurs portes.

Première région au Québec pour la production de cidre et de pommes, la Montérégie se démarque entre autres avec la Route des cidres qui propose la découverte de douze cidreries régionales. La Montérégie est par ailleurs pionnière dans la création du cidre de glace.

Amateurs de bons vins, 23 vignobles de la région vous attendent à bras ouverts afin de vous faire découvrir et déguster des vins entièrement québécois. La Route des vins de la Montérégie propose une aventure bien arrosée où vins rouges, blancs, rosés, mousseux ainsi que vins de glace et vins fortifiés sont à l’honneur.

La Montérégie détient également le titre de destination gourmande par excellence au printemps avec le temps des sucres. C’est la région où l’on retrouve le plus grand nombre d’érablières à vocation touristique.

Au printemps et à l’automne, une quinzaine de chefs de la Montérégie proposent des menus gastronomiques où la pomme et l’érable sont à l’honneur, démontrant ainsi toute l’étendue du talent et de la créativité des chefs de chez nous!