Une pomme par jour… 

La pomme est reconnue depuis le Moyen-Âge comme ayant des effets bienfaisants. Les traces debrome (Br) qu’elle contient, en fait une alliée desinsomniaques. En effet, les pelures bouillies en font une tisane relaxante qui favorise le sommeil. Consommée en début de repas, la pomme facilite la digestion en provoquant d’abondantes sécrétions salivaires.Elle joue également un rôle dépuratif endonnant un bon teint à celui qui la consomme chaque matin. Tant dis que croquée en soirée elle aurait des effets laxative. Croquer une pomme éliminerait 86.7% des bactéries qui sont dans la bouche, la pomme peut donc être considérée comme une « brosse à dent naturelle ». Des études ont prouvées que consommée régulièrement, la pomme joue un rôle préventif dans des maladies comme le cancer; l’asthme; le parkinson; du diabète et de la maladie d’Alzheimer.

Délices à découvrir…

Amateurs de produits fins? Vous serez ravis d’apprendre qu’au Marché-Centre de Saint-Hyacinthe, les 26 et 27 septembre prochain, l’événement des fins gourmets, Le rendez-vous des papilles est de retour cette année. Une foule d’activités sont prévues : kiosques de dégustation, chapiteau d’animation, démonstrations culinaires, et bien plus… Il s’agit pour vous d’une occasion sans pareille de rencontrer les producteurs, chefs et autres artisans agroalimentaires de la Montérégie. L’activité en plus de vous faire découvrir les produits fins du terroir de la région, présente également un volet culturel vous permettant aussi d’en apprendre sur la richesse artistique, historique et patrimoniale de la Montérégie.

 


La pomme à l’honneur, sous toutes ses formes

Multiple dans ses variétés et disponible toute l’année, la pomme est idéale comme collation et les recettes utilisant la pomme sont innombrables, mais que peut-on faire avec la pomme ?

Voici quelques suggestions mais attention, ces idées ne sont pas toutes comestibles !

À l’automne, profitez de la profusion des pommes pour préparer un potpourri qui ajoutera une odeur agréable à toute la maison. Mélangez des tranches de pommes séchées avec des bâtons de cannelle, du clou de girofle et du romarin broyé, et laissez vieillir quelques semaines. Confectionnez une couronne faite de tranches de pommes séchées, que vous enfilerez sur un fil de fer recourbé et décorez avec un raffia (utilisez différentes variétés). Pour vos soirées romantiques, utilisez des pommes pour créer des chandeliers uniques. Coupez le dessus et évidez la chair d’une pomme et badigeonnez l’intérieur de jus de citron. Insérez une chandelle et décorez de petits fruits.

Parfaites pour combler vos envies de petites sucreries, les pommes de tire sont faciles à réaliser et vous rappelleront vos souvenirs d’enfance ! Et lorsque les soirées plus fraîches de l’automne arrivent, réchauffez-vous avec un grog aux pommes vite fait. Faites simplement chauffer du jus de pomme non pasteurisé et dégustez. Pour une version alcoolisée, ajoutez-y quelques gouttes de rhum ou pourquoi pas … du cidre !


Rougemont Rouge Passion

Capitale mondiale de la pomme, à l’automne Rougemont a de quoi vous faire rougir de plaisir! À l’occasion des Week-ends Gourmands, qui se déroulent sur cinq fins de semaine en septembre et octobre, Rougemont vous invite à participer à une foule d’activité où la pomme est à l’honneur. Dégustez les créations culinaires des chefs de la Montérégie, ou assistez à la démonstration de leur immense talent, le tout dans une ambiance festive et animée. Profitez-en pour faire votre provision de pommes et de bonnes recettes pour l’année!

 


Rougemont, tout simplement irrésistible !

Avec près de 35% de la production de pommes du Québec, pas étonnant que Rougemont soit reconnue à travers la province comme étant LA région des pommes. La Capitale de la Pomme offre une grande variété de pommes ainsi que de nombreuses activités attrayantes, la région compte parmi les plus riches et les plus productives de la Montérégie. C’est vers 1930 que les premiers kiosques de Rougemont firent leur apparition. Depuis, la région n’a cessé de prendre de l’expansion grâce au savoir-faire et à la détermination de ses nombreux artisans passionnés.

Rougemont, c’est près de 40 pomiculteurs et quatre cidreries, on y dénombre plus de 500 000 pommiers qui produisent annuellement plus de 18 millions de pommes chaque automne. Voilà de quoi satisfaire les Québécois qui consomment en moyenne 12 kg de pommes par an !

 


La tendance est au cidre

Grâce à l’audace et à l’innovation des artisans de chez nous, le cidre est désormais un incontournable du terroir québécois, il est devenu un icône parmi nos produits régionaux.

Il ne fait aucun doute que le cidre peut facilement séduire les plus fins palais lorsqu’il est incorporé dans vos recettes préférées. Avez-vous pensé à réinventer le traditionnel vin fromage ? Lors de votre prochaine réception, conviez vos invités à une dégustation de cidres et de fromages. Pour une sangria qui fera jaser, osez le cidre au lieu du vin … Et pour faire preuve d’audace, concoctez un granité au cidre de glace. Le cidre apporte également une excellente touche de saveur à la composition de vinaigrettes, de terrines ou de gelées, utilisez-le pour déglacer vos sauces.

 


Crêpes et cidre, un mariage réussi !

La crêpe n’est pas une invention très récente ... Suite à diverses recherches, les historiens ont démontré que l’origine de la crêpe remonte à 7 000 ans avant Jésus Christ ! À cette époque, on ne disait pas encore crêpe. Elle ressemblait plutôt à une grosse galette épaisse. On retrouve d’ailleurs des sortes de galettes ou crêpes dans toutes les civilisations de l’Ancien et du Nouveau Monde, qu’elles soient faites à partir de farine de blé, de riz, de maïs ou d’autres céréales.

C’est en Bretagne que la galette de sarrasin a été transformée pour donner la crêpe que l’on connaît de nos jours. Originellement constituée d’eau, de sel et éventuellement de cidre, on ajoute maintenant à la pâte des œufs, du lait et du beurre fondu pour obtenir une crêpe souple et fine. De nos jours, crêpes et galettes ont perdu toute signification rituelle, mais plusieurs coutumes ont façonné l’histoire du terroir breton. Les crêpes et galettes sont très populaires et on les retrouve partout dans les crêperies où elles sont servies accompagnées de la fameuse bolée de cidre.

Inspirées de cette tradition bretonne, les cidreries participantes proposent, dans le cadre des Journées Crêpes et cidres, des dégustations de cidres accompagnés de savoureuses crêpes. Ces journées ont lieu durant le mois de mai, lorsque les pommiers sont en fleurs et offrent l’occasion aux visiteurs de rencontrer les artisans du cidre qui leur feront découvrir leurs produits. Au passage, les producteurs se feront un plaisir de partager le fruit de leur passion : la pomme sous toutes ses formes !

 


Pommes variées, cidres diversifiés

Le cidre est un produit innovateur et il existe autant de variétés de ce nectar qu’il y a d’artisans pour en imaginer le produit fini. Ainsi, on peut définir différents types de cidres selon la méthode de fermentation utilisée, le degré d’alcool ou encore selon le type de pomme.
Le cidre tranquille est un extrait de jus de pommes pressées, qu’on laisse fermenter avec des levures dans des cuves d’acier ou des barriques. Le cidre ainsi obtenu est donc non effervescent, il peut être sec ou doux.

On le dit léger s’il présente un taux d’alcool inférieur ou égal à 7%.

Vous aurez deviné qu’un cidre présentant un taux d’alcool supérieur à 7% est un cidre fort.

Mais attention ! Un cidre plus alcoolisé de 13% à 20% d’alcool est un cidre apéritif.

Le cidre mousseux est un cidre tranquille et il se distingue par son effervescence. En effet, pour que s’opère la prise de mousse, on fait subir à un cidre tranquille une seconde fermentation. Les artisans utilisent deux méthodes pour créer l’effervescence. Celles-ci s’effectuent soit en bouteille (méthode traditionnelle) ou en cuve close (méthode Charmat).
Le cidre de glace

Ce cidre, invention québécoise, est propre et unique à notre terroir car seul notre climat permet sa fabrication. Le Québec est un pionner dans la production de cidre de glace.

La mistelle de pomme est un jus ou moût de pomme muté à l’alcool ou à une eau-de-vie de cidre pour en arrêter la fermentation. Elle présente un taux d’alcool entre 15% et 20%.

Source : Les cidriculteurs artisans du Québec


Quelques suggestions d’accords cidres et mets

Puisqu’il existe autant de variétés de cidres, il est facile d’accompagner les mets dégustés lors d’un bon repas entre amis ou en famille, d’une bonne bouteille de cidre Montérégien.

  • Un cidre mousseux remplace très bien le champagne traditionnel. Il est donc le compagnon tout indiqué des brunchs, et  est également fort apprécié avec les pâtisseries.
  • Les cidres légers et forts servis frais accompagnent bien le porc, le poisson, la volaille, les fruits de mer et le gibier.
  • Le cidre de glace est, quant à lui, un pur délice avec le foie gras, les fromages affinés et les desserts. En apéritif, il est également exquis. Grâce à son petit goût fruité et acidulé, il est le compagnon idéal de plusieurs fromages d’ici.
  • Le cidre apéritif ou aromatisé, servi frais ou sur glace, accompagne très bien  les canapés et les fromages.
  • Le cidre apporte également une excellente touche de saveur à la composition de vinaigrettes, de terrines ou de gelées. Il peut aussi être utilisé dans les sauces et courts-bouillons.

    Source : Association des cidriculteurs artisans du Québec


Une belle vitrine pour les cidriculteurs de la Montérégie

Pionnière dans la production du cidre au Québec, la Montérégie produit chaque année une soixantaine de cidres distinctifs et innovateurs. Les cidriculteurs de la région ont d’ailleurs acquis une expertise exceptionnelle qui se répercute dans les produits de qualité et distinctifs. D’années en années, les cidres de la Montérégie se sont démarqués au niveau international donnant une fabuleuse vitrine aux artisans de chez nous.

Dans la même lignée, la Société des Alcool du Québec a à cœur depuis quelques années la mise en valeur des produits et des artisans du Québec. La popularité toujours grandissante du cidre auprès des consommateurs a contribuée au désir des intervenants de le rendre plus accessible. En juin dernier, la SAQ a donc annoncé la mise en place d’un panonceau Cidres du Québec, qui vous permettra de repérer facilement dans les succursales les cidres du Québec.