CLINS D’ŒIL HISTORIQUE DE SAINT-HYACINTHE

5 juin 2017
CLINS D’ŒIL HISTORIQUE DE SAINT-HYACINTHE

Vous êtes-vous déjà demandé jusqu’à quand remontait l’histoire de Saint-Hyacinthe? En tant que nouvelle maskoutaine, c’est inévitablement une question qui m’est venue à l’esprit. Première étape  de mon enquête? Le nom de ma nouvelle ville. Saint-Hyacinthe. D’où ça vient? Eh bien, merci à Jacques-Hyacinthe Simon Delorme d’avoir gentiment donné son nom à l’endroit où il s’est établi en 1757. Il y aurait bien des choses à raconter depuis son installation, mais je vais me contenter de lieux précis et (oh combien) intéressants. Envie de visiter? Suivez le guide!

1555 Marché Public

Probablement le plus reconnu des emblèmes de la ville. Certains l’appellent le « joyau » de Saint-Hyacinthe et avec raison! Saviez-vous que notre marché est le plus vieux au Québec à avoir conservé sa vocation originale de marché public? On peut quand même se péter les bretelles, non? Reconstruit en 1877 après un terrible incendie au centre-ville, ça fait un bail que notre marché attire les gens du coin! Pour prouver qu’on l’aime d’amour, il y a présentement un grand projet de restauration et de revitalisation du bâtiment. Tout pour le garder encore longtemps! Je vous conseille d’aller y faire un tour dans les prochaines semaines. Les marchands de fleurs et bientôt les maraîchers de la région vont s’installer à l’extérieur, sous les auvents. C’est de toute beauté de voir les couleurs et de sentir les odeurs des produits frais. On peut aussi profiter des marchands installés à l’intérieur qui sont ouverts à l’année. Une bonne occasion d’acheter local!

Parc Casimir-Dessaulles 

Ce joli parc, situé juste en face de l’hôtel de ville de Saint-Hyacinthe, en a long à raconter. D’abord, Georges-Casimir Dessaulles est le fils de Jean Dessaulles et de Marie-Rosalie Papineau (la sœur de Louis-Joseph Papineau, tsé, le patriote. La révolution de 1837, ça vous dit quelque chose?). Le manoir des parents de Georges-Casimir se trouvait au même endroit que le parc d’aujourd’hui. Comme c’est une figure marquante de l’histoire de Saint-Hyacinthe, son nom a été donné au parc. Mais il a fait quoi Georges-Casimir? Il a été seigneur de Yamaska, homme d’affaires, politicien et également le 5e maire de la ville. Il était très impliqué dans le développement de la communauté maskoutaine. Si vous vous arrêtez à l’entrée du parc, au coin de la rue du Palais et Girouard Ouest, vous pourrez voir le panneau commémoratif installé en son honneur. L’été, le parc accueille les spectacles (gratuits!!!) en plein air Les Beaux Mardis de Casimir. Psssst, la programmation 2017 juste ici!

Séminaire de Saint-Hyacinthe

Figure phare de l’enseignement dans la région, le Séminaire de Saint-Hyacinthe a été fondé en 1811 par le curé Antoine Girouard mais, l’emplacement actuel du bâtiment remonte à 1853. C’est un magnifique édifice qui cache bien des secrets. La bibliothèque (accessible au public en passant!) possède une panoplie de livres de toutes sortes et de plusieurs époques. J’ai entendu dire que le plus vieux livre est daté de 1511. Quand même!!! À l’intérieur du Séminaire, on retrouve également la (vraiment magnifique) chapelle Saint-Antoine-de-Padoue. Une beauté architecturale à couper le souffle. Ça vaut la peine de s’y arrêter, juste pour regarder. On peut aussi faire la visite guidée des lieux (je vous conseille de téléphoner avant pour vous assurer de la disponibilité du guide). Et pour les plus curieux, il est possible de voir la crypte du Séminaire dans la visite. Histoire de satisfaire votre petit côté lugubre!   

Porte des Anciens Maires

La Porte des Anciens Maires (la PAM (pour les intimes ;)) est située tout au bout de la rue Girouard et a été érigée en 1927 (lors du 100e anniversaire de Georges-Casimir Dessaulles) pour rendre hommage aux anciens dirigeants de la ville et à leurs réalisations. Saviez-vous qu’avant 1855, les seules villes à avoir obtenu le statut de « ville » au Québec étaient Montréal, Québec, Trois-Rivières, Sherbrooke et… Saint-Hyacinthe. On peut encore y admirer la plaque commémorative avec les noms des premiers maires de la ville. Allez-y à ce temps-ci de l’année. Les pommiers décoratifs sont (ou seront très bientôt) en fleurs. Je vous le dis, c’est de toute beauté! Comme la PAM se trouve tout près de la rivière Yamaska, l’été, ne vous surprenez pas de voir de gens en pédalo, en kayak, en canot ou en ponton. On peut même faire la location de ces embarcations au Centre Nautique. Une façon nouvelle (et tellement cool, faut le dire) de voir cette partie de la ville.

La rue Girouard

S’il y a bien une rue à Saint-Hyacinthe qui m’a fait me décrocher la mâchoire, c’est la rue Girouard. En marchant le long de cette magnifique rue en direction de la Porte des Anciens Maires, on remonte l’histoire au rythme de nos pas. Les anciennes maisons d’influence victorienne avec leurs tourelles, leurs détails architecturaux et leurs couleurs vives m’ont (carrément) impressionnée. Les notables de l’époque se sont donné le mot pour s’installer sur cette rue. Longeant la rivière Yamaska, c’est une superbe balade à faire été comme hiver (je l’ai fait un soir de tempête de neige, l’ambiance était magique!!!) Si vous désirez obtenir plus de renseignements, rendez-vous au Bureau d’information touristique de Saint-Hyacinthe. Ils ont un petit document appelé « la Randonnée maskoutaine » qui vous amène dans différents secteurs de la ville, dont la rue Girouard.  

Les circuits patrimoniaux

Avez-vous déjà remarqué des panneaux, installés un peu partout dans la ville qui décrivent des endroits importants de Saint-Hyacinthe? Ces panneaux font en fait partie des circuits patrimoniaux créés par la Ville de Saint-Hyacinthe. 4 parcours sont disponibles et on peut les parcourir à pied ou en voiture. Chaque parcours est détaillé et nous amène de panneaux en panneaux et nous permet de découvrir des pans de l’histoire que, personnellement, j’ignorais complètement! Une belle découverte qui joint l’utile (développer notre culture générale) à l’agréable (faire une visite guidée de la ville tout en étant autonome). Pour visualiser les circuits, suivez ce lien!

Vous êtes maintenant « full equip » pour découvrir ou redécouvrir le secteur. Et comme le soleil s’est décidé à se pointer le bout du nez, il faut en profiter!