Pow Wow à La Maison amérindienne

26 novembre 2015
Pow Wow à La Maison amérindienne

La Maison amérindienne présente actuellement les œuvres photographiques de Richard Geoffrion, avec l’exposition initulée LE POW WOW – MODERNITÉ ET DIGNITÉ CHEZ LES PREMIERS PEUPLES. Ce corpus composé de portraits d’Amérindiens vêtus de leur regalia – ces habits d’apparat traditionnels portés lors des Pow Wow – comporte quarante clichés dont certains grands formats.

Pour Geoffrion qui s’inspire de l’art traditionnel du portait, sa démarche est à la fois humaniste et ethnographique. «Les personnes que je vous présente sont de véritables paysages humains que l’on doit chérir et protéger comme un trésor à révéler », a souligné l’artiste lors du vernissage de l’exposition qui a été tenue, le 21 novembre dernier, à La Maison amérindienne.

Produites sur une période de deux ans, ces photographies ont été prises au cours de dix-huit Pow Wow, sur plusieurs réserves au Québec et en Ontario. Par le biais de cette exposition, Richard Geoffrion souhaite, « illustrer la beauté, la dignité et la modernité des Premiers Peuples d’Amérique du Nord avec lesquels nous partageons ce territoire. Les hommes et les femmes que je vous présente sont d’origine : Abénaki, Abitiwinnik, Anishnabe, Assiniboine, Atikamekw, Chippewa, Cri, Hopi, Innu, Lakota, Malécite, Micmac, Mohawk, Navajo, Odjibwé, Oneida, Shoshone, Wendat et Yoreme.» L’artiste a voulu créer un pont entre les cultures afin de transcender les préjugés et d’enrichir les connaissances au sujet des traditions amérindiennes.

Diplômé en arts plastiques et bachelier en communications, c’est en tant qu’artiste indépendant que Richard Geoffrion réalise des collections de photographies. Son exposition Somos Differentes, Somos Iguales qui met en lumière le peuple cubain a été présentée l’an dernier dans plusieurs bibliothèques du Québec après avoir fait le tour de Cuba, du Mexique, du Pérou et de la Bolivie. En 2014, avec son oeuvre photographique Artefactos de la Galaxia Marconi, un triptyque imprimé sur métal, Geoffrion a remporté un premier prix à la XIX Bienal Internacional de Artes Visuales de Santa Cruz de la Sierra en Bolivie. En 2015, il a participé à une exposition collective à Montréal avec son oeuvre conceptuelle Où va la vie?

Présentée à l’Espace La Fontaine à Montréal en septembre dernier, l’exposition LE POW WOW – MODERNITÉ ET DIGNITÉ CHEZ LES PREMIERS PEUPLES poursuit son itinérance à La Maison amérindienne jusqu’au 28 février 2016. L’institution muséale est ouverte du lundi au vendredi de 9 h à 17 h ainsi que de 13 h à 17 h durant la fin de semaine. Il est à noter qu'à l’occasion des Dimanches Desjardins, l’accès au musée est gratuit pour les visiteurs qui détiennent une carte de l’institution financière.  

(30)

Source : Lysanne Duguay-Patenaude, La Maison amérindienne